Chronique - La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent d'Aliette de Bodard

"Au début, la Chute se révèle presque agréable."

Cette semaine, j'ai terminé l'un des livres qui m'avait été offert pour mon anniversaire : La Chute de la Maison aux Flèches d'Argent de Aliette De Bodard. La quatrième de couverture présente ainsi le livre :
" Paris n'est que ruines et décombres depuis la Grande Guerre magique qui a opposé les Maisons régnant sur la capitale. Et celles-ci n'ont pas été épargnées : elles ne sont plus que l'ombre de leur splendeur d'antan. La Maison aux Flèches d'Argent fut la plus puissante parmi toutes. Mais sa position est précaire dans l'équilibre fragile qui s'est instauré. Et en son cœur, au sein de Notre-Dame, une malédiction terrible est dissimulée, prête à se déchaîner sur elle. Son destin est désormais lié à celui d'un jeune homme aux mystérieux pouvoirs et d'une nouvelle Déchue. La puissante magie de l'ange suffira-t-elle à les sauver de la chute ? "

Présentation  

C'est un roman d'urban fantasy, ce qui signifie qu'il se déroule dans une époque contemporaine (pour moi l'action se déroule juste avant la Première Guerre Mondiale) où la magie et le fantastique sont intégrés dans un monde "civilisé" et dans un centre urbain. 
Paris, cœur de l'histoire, et le monde sont très semblables à ce que l'on connaît mais les chimères, les dragons et la magie y ont toujours existé. 
" Les dragons qui nageaient sous la Seine étaient racés et superbes [...] "
La capitale française est dirigée par des Maisons, plus ou moins puissantes, qui règnent grâce à la magie des Déchus. L'histoire se déroule suite à une guerre entre Maisons et c'est dans un Paris ravagé que Philippe trouve Isabelle, une jeune Déchue qui vient de subir la Chute. Ils sont rapatriés par Sélénée dans la Maison aux Flèches d'Argent où sommeille une vieille malédiction qui pourrait bien causer la chute de cette Maison ancestrale.
Cette histoire est développée sur 508 pages. Elle a été éditée en français aux éditions Fleuve en 2017 et a remporté le Prix British Science Fiction de 2015.

Points positifs

  • L'écriture de cette auteure m'a beaucoup plus, je m'y suis beaucoup reconnue.
  • Les personnages sont bien faits, ni trop parfaits, ni invincibles, ni trop gentils. On s'attache à (presque) tous assez facilement.
  • Malgré la date ou est censé se dérouler cette histoire (entre 1910 et 1960 selon moi), l'homosexualité est parfaitement intégrée dans les mœurs : il y a à peut près autant de personnages hétéros que homos. J'avoue que c'est un sujet que j'ai rarement vu dans un registre de fantasy. 

Points négatifs

  • J'ai mis 100 pages à rentrer dedans ! Je trouve que l'univers est beau, bien fait, mais trop peu explicité. Peut être est-ce une volonté de l'auteure mais j'ai trouvé qu'il était assez difficile de comprendre les enjeux, les motivations et le fonctionnement de ce monde. Une fois lancée ce n'étais pas trop dérangeant mais certaines choses sont restées très floues pour moi, comme la nature des "ombres", mais à certains moments je crois que c'était quand même un peu volontaire.
  • Isabelle ne m'a pas trop plu. Je l'ai trouvée trop effacée, un peu naïve aussi (malgré son âge, il est vrai) et presque prétentieuse au fur et à mesure.C'est pour moi le seul personnage qui est sans relief et qui est un peu transparent. On ne comprends pas vraiment ce qu'il se passe dans sa tête au contraire des autres personnages avec lesquels on évolue.

Pourquoi lire ce livre 

Tout d'abord, si vous appréciez l'urban fantasy cela devrait vous plaire. Si vous avez aimé la plume d'Aliette de Bodard ou que vous souhaitez la découvrir, allez-y. Je trouve qu'elle vaut le coup.

Conclusion

J'ai passé un bon moment de lecture malgré quelques explications qui m'ont manqué. Je ne pense pas pour autant tenter le tome 2 (sorti en 2016 en VO anglaise). 

*****incroyable
****super
***bon
**bof
*mauvais

Je vous souhaite de bonnes promenades en librairies,
de belles découvertes et re-découvertes littéraires,
de bons moments dans des mondes de papier.
Ravenbooks

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique - Readers of Broken Wheel Recommend de Katarina Bivald

Avis sur #1 Messieurs les enfants de Daniel Pennac